Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:30

Demain, je vais donner mon premier cours.

Il y a quelques semaines de cela, un des directeurs de l’entreprise est rentré dans mon bureau : « j’ai besoin d’une personne pour monter et donner un cours sur les médias sociaux ». Étant la personne responsable des médias sociaux dans l’entreprise, qui adore ça, et qui aime bien transmettre ma vision de la chose, je me sentais étrangement visée par cette question. J’allais répondre un « Oh là non sûrement pas moi, par contre je connais une très bonne consultante externe qui… » et c’est alors que les mots « défi », « challenge », « ultimatum » « chômage » tournaient dans ma tête.

Je travaille dans une entreprise où l’on forme, coach et accompagne des centaines d’entrepreneurs que l’on encourage à se mouiller toujours plus, ce n’était pas le moment de faire ma frileuse, de renoncer.

« Bien sûr je peux le donner, ça me dit bien! »

Mon nez a grandi de 2 cm.

« Et puis le cours dure combien? 3h! À la suite? Ah mais c’est super! »

Mon nez commençait à toucher le mur du fond.

J’ai pas mal de copines profs ou instit. Je me suis toujours demandé pourquoi avoir choisi cette carrière. C’est vrai avec tous les métiers qui existent,pourquoi avoir choisi celui dont on a pu en observer les travers pendant toutes nos années de scolarité. Il faut être un peu kamikaze pour vouloir affronter une classe de boutonneux pré-pubert aux hormones bouillonnantes, des parents persuadés que leur enfant turbulent est un génie qui dort… On a tous été des élèves et on sait bien que la chose la moins intéressante dans une classe, c’est le prof. Ce qui est intéressant en revanche, c’est la copine d’à côté à qui on raconte notre passionnante soirée devant la télé jusqu’à 21 h 30, c’est le garçon que l’on aime en secret et que l’on préfèrerait boire de l’eau de javel que quelqu’un le sache, c’est les petits mots que l’on s’envoie sur des morceaux de papier chiffonnés.

Mais le vieux mal habillé devant le tableau noir qui essaie faire rentrer les verbes irréguliers…on s’en câlisse comme on dirait par ici.

Par chance, on limite les dégâts vu que pour le premier cours, ma collègue sera là pour assurer mes arrières, par exemple si je me mets en boule parce que l’on m’aura posé une question à laquelle je ne saurais répondre elle sera là pour me faire rouler en dehors de la classe et prendre la relève.

Je pense que je vais avoir beauuuuuuuucoup de chose à raconter si je survis à ça.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article

commentaires

Bertrand P 05/02/2013 10:58

Excellent post Carole. J'ai aimé la description du nez de Pinocchio... Alors? comment ça s'est passé????

Gaëlle 30/01/2013 22:19

Alors, alors !!! Raconte nous ce premier cours !!
Sinon as-tu bien reçu mon petit mail concernant ma rubrique ?
Très bonne continuation !