Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 08:33
J’arrête le boulot demain. Je suis confrontée aujourd'hui à un problème nouveau : que faire des deux jours qui me restent.
Je ne vais pas rester, et soyons franc, il est difficile de s’impliquer les deux dernières journées autant que les autres jours. J’ai déjà fait un milliard de propositions qui n’ont pas encore été encore lues et je ne sais plus sur quoi rebondir, je ne sais quoi parfaire avant de partir.

J’ai presque l’impression que ce sont mes premières journées, celles où je ne savaient pas encore quoi faire, celles où il y avait des blancs.

Ce n’est pourtant pas la première fois que j’arrête un boulot. C’est presque devenu une habitude par la force des choses. J’en ai déjà arrêté une vingtaine mais jusqu’au dernier jour, jusqu’à la dernière minute je savais quoi faire : à la boutique de collant je continuais à distribuer des collants et à vendre des culottes, au stand de glace je continuais à faire des glaces italiennes, à la banque je continuais à me faire jeter par les clients débiteurs.

Je m’en allais même à chaque fois avec la terrible impression que j’allais revenir tellement rien ne différait des autres jours. Je n’ai jamais connu le relâchement des derniers jours.

Sauf chez le Roi du Burger, où je continuais à déboucher les toilettes mais avec le sourire, celui du dernier jour.

Par contre aujourd'hui, j’avoue je sèche.
Je continue à faire comme si c’était une journée traditionnelle : je bois mon thé au lait, je mange mes Wasa, je veille sur Netvibes, je twitte une connerie, j’alimente le compte facebook et twitter du projet, écrit un article sur le blog de la plateforme, j’essaie de comprendre Wordpress, j’étudie la fréquentation du site …

Et puis une idée me viendra et je travaillerais dessus sans savoir si cela prendra forme un jour …
Travailler sans savoir si c’est pour rien ou pour quelque chose ce n’est pas le plus stimulant.

Et vous, des souvenirs de dernier jour de boulot ?
Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:28

La plateforme est lancée. Il y a eut du monde. Beaucoup de monde. Toutes les personnes qui ont été invitées en fait. Manquait juste les personnes susceptibles d'avoir contractée la grippe ou ceux qui auraient mangé des sushis avariés.

Mais sinon tous les inscrits étaient là.
230 personnes à accueillir, à orienter et à renseigner ce n'est pas une mince affaire lorsque l'on a pas une armée d'hôtesse pour nous aider. Mais on y est arrivé.

Et puis parfois, lorsque l'on organise une soirée, on pense que tout va se passer comme dans un rêve, en oubliant que les personnes ont une entités propre et qu'ils ont au même moment envie de faire pipi, de manger, de boire, de parler à leurs potes, de draguer, de.... de faire plein de choses au moment où on aimerait qu'ils écoutent le discours, qu'ils s'inscrivent, qu'ils testent.
Bref, ils ne font pas exactement ce que tu avais prévu à la seconde prés. Et puis dans nos pensées les bugs des ordinateurs présent pour que les personnes testent la plateforme n'existaient pas non plus.

Mais on y est arrivé.
Hormis celles pour qui la drague avait marché les autres se sont presque toutes inscrites.

Le lieu était joli, le buffet à fait son devoir de buffet, le champagne son devoir de champagne et le doliprane son devoir de doliprane.

Même si il y a des choses que l'on aurait aimé faire mais que nous n'avons eut le temps d'accomplir, et même si l'expression « on ne peut pas plaire à tout le monde » est toujours aussi vrai et désagréable et bien on se dit que le pari est réussi.

Il y aura toujours des éléments à modifier, à arranger et à garder sur la plateforme.

Mais c'est ça aussi le web 2,0 non?

Pour ceux qui aimerait jeter un oeil à la version bétâ-Toulouse c'est ici : http://www.wikan.org/


P.S : Merci à Anne, Eric, Joseph et Crilod'être venu ! On se revoit bientôt, vous verrez je serais un peu moins surexcitée !





Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 08:00

Aujourd'hui c'est le grand jour ! Dans un dessin animé, cela serait montré par des écureuils qui viendraient me réveiller et des marmottes qui feraient mon lit. Il y aurait aussi des souris qui auraient préparé mon petit déjeuner et des oiseaux qui gazouilleraient pendant que je prendrais ma douche.


On n'est pas dans un dessin animé.

J'ai toujours trouvé cela dommage et ai fait de « Qui veut la peau de Roger Rabbit » un de mes films fétiches. Mais là je m'égare, car malgré le fait que je me sois réveillée avec l'atroce sonnerie du réveil, que je vienne de mordre dans une biscotte mi-molle mi-pourrite et que j'ai une tonne de ménage à faire et bien aujourd'hui c'est un peu le jour le plus important de ma petite carrière de community manager !


On lance la plateforme ce soir !


280 invités à orienter, des ordinateurs à foison pour que les personnes prennent connaissance du site et s'inscrivent si elles le désirent, un buffet dinatoire et une équipe presque parfaitement prête ! Ca valait bien le coup que je me réveille toutes les 10 minutes cette nuit.


I'm so excited !

Je vous raconte ça demain.


P.S : J'ai eu le droit à une interview sur le portail d'OverBlog. On ne parlera pas de favoritisme hein! Je vous laisse voir les réponses!

 

Re P.S : Ceux qui vont venir grâce au blog ou à twitter et que je ne connais pas venez me voir !

Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 08:54


Il y a plusieurs choses qui me sont étrangères dans mon nouveau travail. Hormis mes trajets en transport en commun j'apprends à connaître petit à petit la vie au boulot sans sous-fifre et sans « objectifs de journée »?


Terme que je préfère expliquer en premier avant de voir ma lettre de licenciement posé sur le bureau demain matin.


Travailler sans objectifs de journée c'est faire l'inverse de ce que j'ai fait jusqu'à présent qui était une journée = un résultat et le lendemain on recommence.

Lorsque l'on travaille dans la vente, on analyse les chiffres, on compare, on décortique. Et quand on tombe vraiment très mal, soit dans une entreprise qui préfère écraser plutôt que motiver ses employés, on analyse les résultats toutes les 10 minutes.

Je me souviens d'un travail de téléopératrice où je vendais des chaussettes et tout un tas de choses intéressantes. On nous faisait représenter chaque vente que l'on venait de faire sur un tableau, et ce par un dessin autour d'un thème pré-défini par le sous-fifre.

« Le thème des dessins du jour sera la forêt ».

Cette manière de fonctionner a pour but d'instaurer la pression chez celui qui n'aura pas encore dessiné son arbre ou son champignon.


Remarque, si j'avais passé plus de temps sur mon argumentaire et moins sur la réflexion de « mais que pourrais-je bien dessiné si je fais une vente? » j'en aurait peut-être fait plus … des vente.


Travailler en boutique c'est un peu le même constat. On regarde à chaque vente où l'on en est par rapport au chiffre que l'on doit réaliser, et on tire les conclusions qu'il sera impossible d'en vendre pour 500 euros à chaque prochaine cliente et que donc on ne fera pas le chiffre ce jour-ci.

Cette manière de fonctionner quand à elle, permet de démotiver l'employé en milieu d'après midi.


Travailler sur un projet, c'est faire un peu tous les jours pour consolider les bases, apporter sa petite pierre à l'édifice. Cela peut être une petite pierre un jour, puis rien les trois jours suivants et ensuite une bonne grosse pierre le lendemain.

J'ai passé le premier mois à stresser chaque fin de journée à me dire « oh là là et là qu'est ce que je peux apporter comme preuve qui prouve que j'ai vraiment travaillé? »

Et puis j'ai appris à me détendre. Je ne suis plus dans la vente, je n'ai pas à recommencer à zéro chaque jour mais je travaille plutôt sur plusieurs petites tâches qui se rejoignent sur une grosse ... qui se mêlent à d'autres pour construire le projet, le faire avancer et le faire fonctionner.


La plateforme est lancée mercredi, je pense que mes petites pierres vont commencer à se voir.


Enfin j'espère …








Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 11:24

Drrrrrrrrrrrrring

"Alarme 7h40"

"Répétition 10 minutes"

 

Drrrrrrrrrrrring

"Alarme 7h50 et tu devrais penser à bouger tes petites fesses (le texte du réveil à été transformé par respect pour l’auteur de ce texte)"

 

"Stop".

 

Vue subjective à travers une mèche de cheveux en brouillon d’un chat qui se colle aux jambe de sa maîtresse qui n’a pas envie de plonger les mains dans la pâté à 7h52.

 

Allumage de la lumière de la salle de bain.

Clignement d’œil intempestive façon prisonnière qui aurait était mis en isolation pendant longtemps même pendant très longtemps.

 

Tournage du bouton de la douche.

Inversion habituelle du shampoing et du gel douche qui donnera aux cheveux un magnifique aspect alourdi.

 

Sortage de la douche.

Mettage de lentille avec poils de chat et cheveux collés dessus.

Répétition de l’opération 3 fois.

Brossage de dent.

 

Habillage avec ce que l’on trouve c'est-à-dire les habits déposés en boule par terre la veille.

 

Ouvrage de frigo et prenage du tupperware préparé la veille avec amour et obligation.

 

Chekage de l’essentiel devant composer un sac à main : labello à la fraise pour les lèvres, carré de sopalin pour la goutte et téléphone portable pour la sociabilisation.

 

Partage pour le boulot.

 

Voici un petit post qui est, mis à part un affront à l’académie française, un bout de mon quotidien ,de ma façon de voir le matin.

Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 07:31
J'ai commencé un nouveau travail. Comme c'est écrit en lettre de néon sur la lune ça n'a pu échapper à personne.
Je suis très heureuse et loin de moi l'idée de me plaindre, mais j'ai découvert une petite surprise derrière cette opportunité : le pack découverte du nouveau job.

Le package nouveau job qu'est-ce que c'est? C'est le pack découverte de tout ce qui vient en périphérie du nouveau travail et dont on ne peut se passer.
Un exemple tout simple : le bus aux heures de pointe. Non content de subir la proximité collé-serré avec mes semblables je dois en plus me farcir la vue des automobilistes à l'arrêt, prenant écologiquement leurs voitures en solitaire et se dirigeant tous au même endroit.  A croire que toute la ville rose bosse dans le même immeuble. Je leur suggèrerai bien de remplir leurs voitures et de diviser ainsi les bouchons par 5, ça permettrait de libérer le chemin et d'éviter d'augmenter les stats de population agoraphobe.

Un autre exemple très significatif de ce pack découverte : le repas-tupperware. J'ai bien un McDo juste en bas mais bon ce n'est pas une solution sur le long terme. Non. Je vais devoir en passer par la petite boite en plastique, qui permettra de me rationner en terme de quantité et de passer en quelque seconde de la fraicheur du frigo à la chaleur du micro-onde.
Le pied de la gastronomie, la crème de la cuisson.

Mais le package c'est aussi de bonnes découvertes. C'est découvrir que l'on travaille à côté d'un H&M, qu'une magnifique salle de sport toute neuve a ouvert à deux mètres et que que ma fois ça met bien du beurre dans le tupperware ...

P.S : Ce post a été écrit sans correcteur d'orthographe et de bon matin donc soyez indulgent ...





Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 08:00

Hier j’ai fait mon premier jour de boulot. J’ai bien songé à faire un petit reportage photo pour immortaliser l’instant mais vu mes finances j’ai du me contenter de l’appareil bas de gamme de chez Darty qui fait une photo claire pour 25 flous.

 

5h45 : Ayant peur de me rendormir après la sonnerie de mon réveil comme c’est parfois arrivé, j’ai pris la sage décision de le mettre à sonner 3 heures avant, comme ça même en cas de panne de bus j’aurais eu le temps d’y aller à pied.

 

En faisant un pas en avant deux pas en arrière même vu l’avance que j’avais.

 

8h00 : Je prends le bus avec mes futurs copains de bus avec qui je partagerai mes cernes pendant 3 mois. Je suis considérée comme la nouvelle car je n'ai pas encore mon lecteur Mp3 vissé sur les oreilles.

 

8h45 : Je fais le tour de la zone car je suis trop en avance et je me rends compte avec effroi qu’il y a un Mc Do en bas de l’immeuble.

Je regarde dans le reflet d’une vitre mes fesses encore minces.

 

9h00 : J’arrive guillerette sur mon nouveau lieu de travail en songeant que même une photo flou aurait valu le coup.

 

10h00 : Je commence à travailler et je me dis que ça me plait et que je suis super contente.

 

12h00 : Descente au Mc Do. J'évite le reflet que me renvoie la vitre.

 

14h00 : Je continue à prendre connaissance de mes fonctions et réprime un petit cri hystérique (hiiiiiii !) chaque fois que je fais une nouvelle découverte.

 

17h00 : Fin de la journée qui est passée trop vite.

 

Je vous parlerai plus longuement de mon travail plus tard, quand je serai plus immergée. Aujourd’hui c’est boutique. Car oui j’honore mon mi-temps pendant trois mois. J’aurais donc de belles histoires de clientes et de soutien-gorge à vous raconter avant de pouvoir parler de mon nouveau travail.

 

P.S : Comme il fallait une note noire à cette journée, je me suis rendue compte à la salle de sport que j’avais oubliée mes basket. J’ai donc fait toute la séance avec des baskets à scratch taille 44. Il existe un temps lointain où j’aurais été mortifiée de honte mais maintenant que je suis épanouie et bien je m’en fiche !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 08:32


C’est la rentrée, des boules se forment dans le ventre des élèves, ça sent le neuf dans le cartable, les stylos ont encore tous leurs capuchons.


Comme une écolière j’ai la boule au ventre. C’est peut-être dû au fait que je n’ai mangé aucun fruit et légumes pendant ma semaine de vacances mais c’est aussi dû au changement de cap qui s’annonce.


Ce changement de cap je l’ai voulu mais malgré tout des questions se posent : en suis-je capable ? Suis-je faite pour ça ? Ne plus faire d’heures sup à la boutique de collants ne va-t-il pas me manquer ?


Je vous laisse répartir aisément les oui et les non.


Comme une écolière j’ai envie de m’acheter un beau cahier et un beau stylo pour bien commencer ma rentrée, avec du bon matériel on travaille mieux. Enfin c’est ce que j’ai toujours voulu faire croire à ma mère lorsqu’elle se dirigeait vers le bas du rayon à l’heure d’acheter les fournitures.


Comme une écolière je vais zyeuter les nouvelles personnes autour de moi et essayer de montrer le meilleur de moi-même même si au début je risque de partager mes repas en tête à tête avec mon Tupperware


Et puis comme une écolière au fil des jours les capuchons de mes stylos vont être mâchouillés, déchiquetés. Les marges du cahier vont être parsemées de fleurs et de frises, je connaîtrais les prénoms des autres par cœur, je ferais partie du groupe.

Je serais une écolière heureuse.


Mais heureusement je n’ai pas autant de boutons qu’une écolière.

Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 07:55

 

Il s'en est passé des choses ces dernières semaines.

Il faut dire que mon espoir avorté d'enfin changer de boulot m'a incité à donner le coup de collier à mon CV et à mes ambitions.


Je suis sortie. J'ai rencontré des entrepreneurs, des chefs d'entreprises, des gens passionnés.


Je peux enfin poser un nom sur le métier qui m'intéresse aujourd'hui et qui rassemble les notions qui me plaisent. Là où il y a encore quelques semaines je disais :

« Euh alors là tu vois j'adore ce qu'offre internet au gens et je trouve qu'il est très intéressant de communiquer par internet car tu vois les blogs... » qui achevait de piétiner mes chances d'être prise au sérieux, et bien aujourd'hui je peux annoncer fièrement :

 

« Ce que je veux faire? Community manager. »

 

Oh Yeah! (A prononcer comme Serial Killer dans "La cité de la peur" »)

 

Si je disais « je veux faire manageuse de communautés » ça ferait certes moins pompeux mais on m'imaginerait en longue robe blanche en train de manager les nouveaux arrivant de la secte Skypi.

 

Community manager donc. Un métier tout à fait dans mes compétences pour une fille qui passe ses journées d'été à twitter, alimenter son blog, twitter, lire des blogs …

 

Vu qu'il existe pour moi autant de fonction de community manager que de clients qui font appel à eux, je ne ferais pas ici un descriptif du poste. Pas aujourd'hui.

 

Ma vocation identifiée, ça a tout changé. Tout d'abord j'ai commencé à passer des entretiens. Mais eux ils méritent un post à eux tout seul.

 

Ensuite, fait très important, j'ai pu éviter de regretter cette opportunité.

Car il m'a rappelé. Oui.

Vendredi je faisais une pause méritée sur une plage de Barcelone lorsque j'écoute un message sur mon répondeur « Bonjour je suis le Monsieur qui ne t'a pas rappelé, j'aimerais te parler, rappelle-moi ».

 

Tout d'abord une chose : ne pas coller son téléphone à moitié tactile sur des cheveux mouillés. J'ai du réanimer mon téléphone pendant de longue minutes avant de pouvoir joindre mon imprévisible interlocuteur qui a du se faire planter par la personne fraîchement embauchée.

 

« Je suis en voiture je vous rappelle à 18h » qu'il me dit.

 

Il ne m'a jamais rappelé. C'est devenu un jeu il faut croire. Remarque ça m'a arrangé de ne pas dilapider mon argent dans des conversations téléphoniques à l'international.

 

Mais bon, j'aurais tout de même aimé lui dire que je me fichais de son opportunité vu que j'ai trouvé un travail.

 

Repost 0
Published by La Brune - dans Community manager
commenter cet article