Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 12:14

Tiens et si je créais une nouvelle catégorie. Ca s’appellerait « les boulots que j’aurais voulu faire » et ça serait, une envie ou une mise en situation, de ce que j’imagine être le quotidien d’un des boulots dont je rêve.

 

 Beh voilà c’est fait.

 

Du plus loin que je me souvienne il y a un boulot que j’ai toujours voulu faire : celui d’illustratrice.

Sur les feuilles d’inscription de la rentrée des classes en primaire je commençais par écrire dans la case du métier énvisagé : « écrivain-dessinatrice » qui est devenu les années suivantes « dessinatrice ». J’ai bien du passer par la case « puéricultrice » aussi mais c’était une erreur de parcours.

 

En gros si j'avais été une gamine de 8 ans aujourd'hui et que je devais dire quel est le métier de mes rêves je répondrais : Pénélope Bagieu.

 

Croyant dur comme fer que le talent c'était dans la tête je me mettais à l’œuvre en dessinant à tort et à travers sur des carnets. Mes croquis étaient nombreux mais peu variés, on retrouvait toujours les mêmes thèmes : la fille à la tresse qui regarde par le fenêtre, la chèvre dans le près fleuri, des amoureux transit qui s’embrassaient.

 

Tous mes personnages étaient vêtus en costumes d’époque, allez savoir pourquoi.

 

Ces dessins qui avaient été reproduits une bonne trentaine de fois chacun avaient atteint les limites de la perfection dont j’étais capable. Ils m’ont donc permis de gagner les concours de dessins de la classe et de me valoir la réputation de « Brune elle dessine bien ».

 

Si seulement.

 

L’apogée de ma carrière a été atteint en CM2, quand, avec ma meilleure amie, nous avons décidé d’écrire un livre : elle serait l’écrivain et moi la dessinatrice. Nous avons donc concocté une histoire d’amour se situant au 17ème siècle (normal vu que je ne dessinais que des personnages en costumes d'époque) que nous avions intitulé « Sophie la chipie ».

 

Toutes ressemblances avec une Comtesse romancière assez connue sera entièrement fortuite.

Ou presque.

 

L’histoire et les croquis eurent un certain succès parmi les élèves de CM2 auquel lecture fut faite par notre instituteur pas peu fièr que les deux bavardes de la classes aient enfin quelque chose à dire ne concernant pas les barbies.

 

Je me voyais déjà toute ma vie communiquer en dessins « ce que je pense de ce film ? Attends je te le dessine » « La rue Mouftard ? Attends je te dessine le plan ». J’impressionnerais les gens qui retiendraient leurs souffles pendant que je leur dessinerais des femmes en costumes d’époques ... les robes à cerceaux en taffetas reviendraient à la mode grâce à moi.

 

J’ai eu ce délire égocentrique jusqu’à la rentrée de 6 ème. C’est au collège que nous appréhendons nos premiers cours de dessin. Enfin d’arts plastiques plutôt. C’est lors d’un des cours que je me suis aperçue que je ne savais pas dessiner.

Mais alors pas du tout.

 

Depuis ce jour je n’ai de cesse de pousser toutes les personnes sachant dessiner que j’ai rencontré vers des métiers d’arts « Nan tu devrais pas faire prof de bio t’as vu comme tu dessines ce serait gâcher ta vie, tu devrais plutôt faire dessinatrice, crois moi »

 

Frustration on appelle ça ?

Repost 0