Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 11:22
Parce qu'il y en a marre des offres d'emploi prout-prout-balai-dans-le-cul, voici la partie d'une annonce de chargée de com / community manager qui m'a bien interpellée et bien fait rire !


Salaire et conditions :
Alors, maintenant que ceci est posé, je vous le dis tout de suite, ne vous faites pas d’idées. Le projet est fabuleux, la mission sera passionnante, l’expérience top enrichissante, l’ambiance de travail sympa comme pas deux…
mais le salaire sera pourri. Normal, on est une start-up, on perd de l’argent et on tient à notre frugalité.

Donc, si vous n’êtes pas prêt à travailler pour le SMIC avec un intéressement aux résultats et avec une forte motivation, ne perdez pas votre temps, ne nous faites pas perdre le nôtre.

Par contre, on ne cherche pas le mouton à cinq pattes (quoi que si on le trouve, on le prendra bien sûr). Même si vous n’avez aucune expérience, vous pouvez postuler : on vous formera. A la dure, mais on vous formera.

Pour résumer, vous voulez travailler dans le web, le e-commerce, le marketing, la com’, le SEO, vous êtes tenace et malin, vous écrivez bien, et vous êtes prêt à vous contenter de peu aujourd’hui parce que vous voulez apprendre et réussir ? Alors viendez !!


Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 18:16

 

Comme je le disais dans le post précédent, depuis que j'ai trouvé ma vocation du moment et bien j'ai de la matière pour passer des entretiens. Tout d'abord parce que je suis devenue la fille qui sait ce qu'elle veut, ensuite parce qu'il y a du boulot là-dedans. C'est nouveau, c'est beau et ça répond à un besoin, à une tendance.

 

Premièrement j'ai passé un entretien dans une super agence de com'.

Le genre d'endroit où j'avais déjà envoyé quelques CV et minauderies pour un stage sans succés.

Le genre d'endroit où il y a plein de jeunes, où les locaux sont top et où l'ambiance à l'air super sympa.

Le genre d'endroit où si je l'intégrais, je ne me sentirai plus pisser.

 

Quitte à ce que ça me pose quelques problèmes sociaux.

(Dois-je me sentir totalement obligée de préciser que j'ai fais un jeu de mot?)

 

Bon arrêtons là le suspens je n'ai pas été prise car tout de même il existe des personnes mieux formée et déjà intégrée dans le réseau. Mais j'étais sur le podium. Avoir la deuxième place et les félicitations du jury et bien ça ne me dérange absolument pas. Je trouve même cela plutôt positif pour un premier entretien.

 

Je précise au passage qui si ils cherchent une femme de ménage, je peux aussi commencer à intégrer l'équipe dans une autre branche.

 

Puis j'ai passé un second entretien. Avec un de mes followers sur Twitter tiens. Plus ça commence de façon inhabituelle, plus je trouve ça sympa.

On me propose de participer à un projet qui me plait, dans une petite boite qui me plait tout autant.

 

Suis-je prête à foncer on me demande.

Et comment !

 

Je déboucherais le champagne et n'exprimerais ma joie que lorsque j'aurais apposé le B de Brune en bas d'un papier officiel.

 

Mais bon … si on ne se réjouit pas à l'avance, on se réjouit moins longtemps.

 

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 07:54

 

« Qu’elle est votre prétention salariale ? »

Ca c’est une question à laquelle il est difficile de répondre lorsque l’on a fait de multiples boulots payés au SMIC toute sa vie.

 

Lorsque j’ai débarqué chez Le Roi du Burger on ne m’a pas demandé si je me contenterais de mon SMIC, on me la donné. J’ai bien fait quelque fois des boulots payés un peu plus mais c’était lorsque je bénéficiais de primes sur objectifs où bien lorsque je travaillais le dimanche.

 

Enfin, j'étais smicarde quand même.

Soit dit en passant il n'y a rien de plus laid que le terme smicard.

 

Ce n'est pas une question que l'on me pose tout les quatre matins, ce qui fait que je ne suis pas préparée psychologiquement à répondre.Alors lorsque l'on me la pose et bien je sèche, je cherche, et je suis susceptible de répondre :

 

Un simple et naïf : « Euh, disons SMIC +1 euro pour le principe ? »

Ou encore le courageux : « Si je tente 3000 euros vous renégocierez à la baisse ou vous me renvoyez dehors avec un coup de pied au fion ? »

Ou bien le désespéré : « Le salaire le plus bas pourvu que l’on m’embauche ! »

 

C'est vrai quoi, comment quantifier le salaire que l’on aimerait toucher, et qui serait justifié, lorsque l’on débute ?

Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 09:53

Je pensais pouvoir vous dire cette semaine : « ça y est je change de job ! Et je vais renommer mon blog qui s’intitulera désormais : Mon formidable boulot ».

J’y croyais, et je préparais depuis 15 jours le post de ma renaissance, de ma fierté, de la fin de ma misère financière.

 

Ca avait pourtant bien commencé.

 

Un jour morne en boutique, je découvre un appel manqué et un message sur mon répondeur. « Brune je suis le monsieur dont tu attends l’appel depuis longtemps. Une place se libère, j’ai pensé à vous ».

Il ne m’en a fallu pas moins pour que je mette une affichette sur la porte de la boutique « à jamais » et que je m’en aille donner un tour de clé dans la serrure pour rappeler mon futur employeur sans avoir à prêter une oreille aux clientes qui me demanderaient un collant couleur chair.

 

Le contact au téléphone passe bien, il se souvient de moi, je me montre enthousiaste en freinant les sons aigüs de ma voix signes de mon émotion.

Ses consignes sont simples : je lui renvoie mon cv et mes motivations, et le rencontrerais le même jour que mes concurrents : le lundi 27 juillet.

 

C’est dans un état de tranquillité inouïe que j’ai servi les clientes jusqu’à la fin de la journée. De toute façon dans un mois, je ne les croiserais que dans la rue et elles ne seraient pour moi qu’un lointain souvenir associé à des culottes gainantes et des soutiens-gorge à coque. 

 

Je sors du travail et là j’anticipe. J’annonce à mes amis que je ne partirai pas avec eux en vacances, en parle à ma famille, à la terre entière.

Je vais changer de job ...

... enfin peut-être.

 

Je poste le mail devant concrétiser mon embauche le lendemain et j’attends qu’il me recontacte pour me fixer un rendez-vous.

 

Nous sommes le 30 juillet.

 

J’attends encore.

Au pire je partirai en vacances au Portugal.

Repost 0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 08:00

JDM

Triste constat.


Charlie-Victor à fait un tour dans plusieurs entreprise la semaine dernière, et aujourd’hui ces dernières ce sont sans-doute données un coup de téléphone histoire d’être bien synchro pour me dire ce qu’elles pensaient de lui.

Les « j’ai le regret mais le poste à été pourvu » et autres « nous ne retenons pas votre candidature » ont grêlés et abîmés ma carrosserie.

 

J’ai le moral dans les spartiates.

 

Mais il en faut plus pour m’abattre et nom d’un cassoulet  je ne resterai pas vendeuse toute ma vie !

 

Charlie-Victor nouvelle version est sur les starting-blocks pour être renvoyé dés cette semaine. J’ai décidé de remodeler tout cela en CV de compétences nettement plus parlant qu’une enfilade  d’expériences sans cohérence si ce n’est celle du manque de sous et d’audace.

 

Alors de l'audace bon sang!

Pour les sous on verra plus tard ...

 

Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:29

... et maintenant je postule à l'ANPE. Non pardon le Pôle-Emploi.

Le pôle-emploi c’est l’ANPE en toute lettre, celui qui a fusionné avec l’ASSEDIC et ni vu ni connu j’t’embrouille on s’appelle pôle-emploi maintenant et pis c’est tout.

 

Je n’ai jamais pensé que l’on pouvait trouver du travail grâce à l’ANPE. On a l’impression que l’on n’entre jamais dans les critères. Pas assez admissible au CAE, trop diplômés, trop ah non mais on n’a rien pour vous si vous n’êtes ni dans le BTP ni cadre.

 

Mais j’ai quand même décidé de lui faire confiance au Pôle-Emploi. Alors je m’y suis inscrite il y a quelques semaines afin de recevoir par mail les offres d’emploi concernant mes critères sans avoir à les remplir chaque jour sur le site.

 

Mieux vaut tard que jamais cela faisait 2 ans que je songeais à le faire.

 

Dès le matin suivant, je trouve dans ma boite mail autour de 40 offres d’emploi réparties sur mes deux critères.

 

INFORMATION et COMMUNCATION : ça c’est le critère, le vrai.

ACCUEIL et SECRETARIAT : ça c’est le critère pour changer un peu d’air en attendant.

 

J’entrais en transe.

Et bien qui a dit que le chômage était en progression, la crise mais quelle crise, il y a des offres d’emploi par milliers, et en plus dans les secteurs que je vise, je vais enfin trouver ma voie je suis le maître du moooooooonde …

 

Je suis redescendue de mon nuage égocentrique très vite.


Saviez-vous que pour le moindre emploi dans le secrétariat, y compris pour faire des photocopie ou scanner des documents il fallait le diplôme approprié (soit assistante de direction selon eux) et plus de 5 ans d’expérience ?

On n’est jamais trop prudent pour faire des photocopies.

Saviez-vous que TOUS les emplois proposés dans le domaine culturel ne sont disponible qu’aux candidats éligibles au CAE ?

Nous on a juste le droit de voir l'annonce et de mordre la souris.

 

J’ai bien essayé de postuler malgré tout mais la dernière barrière se situe là où les précisions pour l’emploi s’arrêtent : il faut postuler automatiquement par l’ANPE qui t’envoie ensuite un gentil SMS automatique de refus 10 minutes après.

 

La grande classe.

 

Alors à la veille du bac j’ai envie de dire aux jeunes que de passer son bac c’est bien mais que les diplômes suivant n’ont plus trop de valeur, qu’il faut avoir BAC +3 pour faire des photocopies, que la qualification et le fait d’avoir toujours travaillé ne t’aide en rien à trouver un travail, car il y aura toujours quelqu’un de plus mal lotis pour bénéficier d’un CAE.

 

Passe ton Bac d’abord ? Oui mais après quoi ?

Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 13:04

On est le 5 du mois. Cela veut dire que vu l’état de mon compte en banque, la fin de mois va durer 25 jours.

Hum.

Bref. Mon objectif est de trouver une deuxième activité rapidement. Lorsque j’entends des amis me parler de la nécessité d’arrondir leurs fins de mois, j’ai toujours une tonnes d’idées pour eux : tu sais coudre tu devrais aller démarcher les boutiques pour te proposer pour les retouches ! Ou encore : tu sais dessiner, tu devrais proposer des portraits au gens, ça marche ! Et aussi : tu sais jouer de la guitare et chanter, tu devrais démarcher les bars et leurs proposer du karaoké live !

 

Et j’en passe.

Ca me semble tellement évident et je les trouve si talentueux que j’y crois dur comme fer.

Alors pourquoi ça ne marche pas avec moi-même ? Je ne me suis jamais dit : tu sais déboucher des chiottes, propose tes services dans les fast food !

La différence c’est que eux ils savent faire quelque chose de leurs 10 doigts.

 

Ca y est je viens de perdre les quelques futurs employeurs qui seraient potentiellement tombés ici par hasard …

 

C’est vrai qu’un petit talent artistique ou un vrai savoir-faire n’aurait pas été du luxe pour trouver un travail ou pour au moins s’orienter plus facilement.

Mais je n’ai pas de talent en particulier. Ah pardon mon brun m’interpelle . Hein, quoi …. Les massages ? Rooooh mais ça les intéresse pas !

 

Ca y est je viens de récupérer les futurs employeurs qui sont tombés sur mon blog en tapant « Brune en collant et soutien-gorge ».

 

Parfois lorsque je parle avec des personne de mon envie de trouver ma voie on me demande « mais qu’est-ce que tu sais faire ? ». Ouh que je n’aime pas cette question. Je sais faire plein de chose mais il n’y a pas de domaine dans lequel j’excelle particulièrement. Si je dessine un petit chien vous reconnaitrez un petit chien,  lorsque j’écris j’arrive à me faire comprendre, je sais faire la cuisine aussi… Mais rien d’assez suffisant pour que je le clame haut et fort.

 

Mais je peux affirmer une chose : j’apprends vite !

Bien sûr un talent ça ne s’apprend pas mais des techniques si. Et puis j’ai bien réussi à apprendre l’espagnol.

 

L’espagnol …. l’espagnol ….

 

Si! Je sais faire une chose : je parle espagnol! Bien sûr je ne suis pas la seule à savoir le parler mais j’ai le mérite d’avoir le diplôme qui va avec et tout le tralala de l’expérience.

 

Alors ça y est, je peux enfin m’auto-conseiller : Brune, tu sais parler espagnol, tu n’as qu’à proposer tes services aux entreprises de ta région voir si ils n’auraient pas besoin de toi ?

 

J'aurais pu y penser plus tôt tout de même.

Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 08:13
Brune et son blog sont fière de vous présenter leur petit Charlie-Victor, né après 6 heures de gestation.
Il fait deux pages et ne pèse que quelques grammes
Il est à l'image de ses parents : simple, lumineux et beau (roh ça va si on peut plus déconner)
Nous lui souhaitons beaucoup de réussite!


Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 08:06

 

Trouver un boulot à Barcelone même pour quelques mois d’été lorsque l’on est un peu dégourdie et bien c’est facile. Si si.

A condition de ne pas être très exigeant sur le boulot non plus.

Je vais donner quelques conseils aux jeunes chevronnés qui cherchent à aller travailler dans la capitale catalane pour parfaire leur espagnol voire leur catalan mais pas pour se saouler à la bière et s’engraisser aux tapas.

 

Je plaisante. Ce n’est pas à Barcelone que tu vas réviser tes langues. Ca se saurait. Vu le tourisme, l’été est surtout bon pour parfaire son anglais.

 

Les formalités : On va parler de boulot déclaré avec contrat de travail. C'est quand même moins paperasse qu'en France.

Tout d’abord avant toute chose il te faut le NIE, le numéro que doit se fournir l’étranger européen lorsqu’il veut participer à l’économie catalane. Seul bémol, c’est un peu le serpent qui se mord la queue lorsque les futurs employeurs réclament le NIE avant de t’établir un contrat et que les gars qui donnent le NIE réclame un contrat de travail pour pouvoir te le faire. Enfin ça c’est quand ta tête ne reviens ni à l’un ni à l’autre. Dans le meilleur des cas ça se passe très bien.

Une fois que tu as ce numéro d’immatriculation tu l’écris sur ton CV au moins il ne sera pas tout de suite jeté à la poubelle.

Comment obtenir le NIE : c’est simple, ce n’est pas loin de la plage arrêt Barceloneta donc ça tombe bien. Après je ne sais plus où exactement car ils ont changé d’endroit donc quand tu arrives dans le coin, tu demandes ton chemin à quelqu’un qui n’a pas l’air d’un touriste.

Ensuite il faut le numéro de Secu, donc pour ça il faut juste se rendre à la Secu dans l'Eixample (je sais plus à quel arrêt) avec ton NIE, ça prend deux minutes.

 

Le plus facile à trouver : Vu la quantité de touristes qui ne parlent pas un mot du pays où ils mettent les pieds, il faut des non-autochtones pour pouvoir leurs servir leurs jus d’orange ou leurs hamburgers. Donc trouver un emploi dans des  grandes chaines de restauration rapide est facile car il te font des petits contrats et embauchent beaucoup d’étrangers. Et comme ça tu auras peut être la chance de savoir déboucher des toilettes comme personne. Qui à dit "traumatisme" ?

Donc les grandes chaînes se trouvant à Barcelone : Burger King, Pans & Company, Bocatta, Farggi, Starbuck,  ...

 

Le plus confortable : Les centres d’appels français. Pas bêtes les employeurs, en Espagne le smic est plus bas, donc les centres d’appels  français foisonnent. En plus avec tous les employés qui partent en vacances ils sont bien contents d’avoir de la chair fraîche pour l’été. En plus on rencontre plein d'amis de toute l'Europe pour faire la fête.

Un conseil : mieux vaut ne pas dire que c’est seulement pour deux mois si on ne te le demande pas. Au risque de devoir se retrouver rapidement dans la catégorie ci-dessus.

 

Quelques centres d’appels :

-Avis au World Trade Center ce gros bâtiment qui ressemble à un bateau au bord de la mer. Vous comprendrez quand vous y serez. mais vous avez comme ça une longueur d’avance sur tous ceux qui croient que le WTC de Barcelone sont les deux tours au bord de la plage qui ne sont en fait que les tours de l’hotel Arts et de la Mafre.

 

-Tele 2 : une partie au World Trade Center, une autre dans la zone franche.

 

-Les fiches de cuisines et les palettes bleues (si ça existe encore) dans un bâtiment près du gratte-ciel en forme du suppo ou d’autre chose selon comment on a notre esprit tourné. Arrêt de métro Glories

 

-La défiscalisation : il y en a plein, dont Iscom arrêt de métro Tarragona (si mes souvenirs sont bons).

 

… et plein d’autres.

 

Le plus local : Parlementer un peu l’idiome local pour pouvoir travailler en boutique : beaucoup de mi-temps.

 

Le fallait y penser : Garder les enfants des expatriés. En effet les nounous ont besoin de prendre l’air et si tu es un peu qualifiée tu peux trouver pour les vacances.

 

Les sites internet intelligents : Boudiou je viens de jeter un œil et il y en a plein qui n’existent plus. La crise peut-être.

Sinon il y a www.infojobs.net, www.monster.es … et les forums de français qui ne sont pas mal pour glaner quelques tuyaux.

 

Voilà les quelques pistes pour trouver un boulot à Barcelone cet été, si cet article à plu je ferais la même chose avec les logements que j'ai toujours trouvé facilement.

 

Bonne recherche.

Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 08:58

Hier j’ai jeté un œil à mon CV. Je l’ai trouvé horriblement ringard. Si mon CV aurait été un humain, il porterait un pantalon trop court, une paire de nu-pieds sur des chaussettes de tennis.

Tu m’étonnes qu’on ne me rappelle jamais.

 

A défaut de ne pouvoir changer ce qui se trouve à l’intérieur, je peux au moins le mettre en valeur, le rendre plus actuel, faire voir que je sais me servir d’un ordinateur et que je n’ai pas fait un CV standard avec l’assistant de Word.

 

J’y ai passé mon après midi. J’ai dû passer en revue tout les sites de modèles de CV pour qu’au final comme chaque fois que je regarde des recettes de cuisine je me dise « boarf je vais le faire à ma sauce je ne suis pas plus bête qu’une autre ».

 

J’ai fait un CV adapté à chaque poste que je convoite. Un CV composé de rectangles blanc et bleu décalés et de tailles différentes qui sont pour moi à l’image de mes expériences. Seul un employeur un peu imaginatif le remarquera mais je suis contente du résultat bien que pour le bleu je ne suis pas encore très sûre. Ca fait peut être un peu trop Docteur Brune cherche à se reconvertir dans la communication.

Maintenant mon CV humain, il porte des Repetto et un jean Diesel.

 

Il ne me manque plus qu’à le marier à une lettre de motivation que je ne trouverais pas trop académique et représentative de ce que je suis et je pourrais enfin balancer le couple de l’année au monde entier qui en mettra plein la vue aux ressources humaines.

 

Maintenant je suis parée, il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas …

 

… enfin j’espère.

Repost 0