Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:11


Vu que je suis occupée en ce moment à promouvoir l'espace créateur de Mandellia (si vous savez le concept qui rapporte des sous aux graphistes, illustrateurs, photographes ...) et à préparer mes vacances qui arrivent très vite je vous conseille la lecture du très bon blog Fast-Clientèle avec des préoccupations qui ne me sont pas étrangères.


A très vite !

Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 19:46


Parmi mes expériences j'ai eu l'occasion de côtoyer des patrons cool et adorables et j'ai aussi eu l'occasion de côtoyer des patrons qui ont le don pour vous faire hérisser les poils dès qu'ils pénètrent dans un rayons de 5 km.

Ça saute une génération en fait.

Je me souviens de ma patronne à la boutique de vêtements qui pour reprendre une réplique du film  Pretty Woman  « ferait givrer un iceberg en s'asseyant dessus ».
Je trouve aussi que mes références sont très profondes. Surtout que j'ai une licence en cinéma n'oublions pas.

Avec cette patronne, les rapport se limitaient à « bonjour » et « au revoir » quand j'arrivais en boutique alors qu'elle me répondait par des onomatopées lorsqu'elle daignait me répondre.
Je fus soulagée quand elle m'envoya la deuxième semaine de mon contrat, dans son autre boutique en liquidation, remplacer la fille en vacances. Je sautais de joie intérieurement, être en quarantaine à l'autre bout du quartier me ferait le plus grand bien.

Je m'aperçus assez rapidement qu'elle faisait partie des gens qu'il valait mieux avoir à côté de soi qu'à distance, mon angoisse grandissant tout le long de mon CDD au fil des sonneries du téléphone. Elle avait en effet équipé la boutique d'un téléphone pour lui permettre de se tenir au courant quand bon lui semblait des avancés de son chiffre d'affaire.

Le premier appel ne se fit guère attendre.

- Bonjour Brune de la boutik à l'appareil que puis-je faire pour vous ?

- C'est moi. Vous avez fait combien ?


Je devais toujours trouver des subterfuges pour répondre à ces questions lorsqu'une cliente était en boutique. Il fallait en effet la tenir au courant tout en conservant la discrétion face à une boutique pleine d'oreilles qui traînent. Pour lui faire comprendre le chiffre du milieu de la matinée je feintais en posant des opérations de mathématiques impossible à faire de tête : 200 x 2 -20 /12.

Comme ça si le résultat était dégeulasse cela me laissait un temps de répit le temps qu'elle pose l'opération sur un bout de papier.

Vu que l'addition n'allait pas assez vite elle avait pris le parti de m'appeler toutes les heures, si bien  que ses « c'est moi vous avez fait combien ?» se sont rapidement transformés en des « vous avez fait combien ?» pour terminer en des « combien ».
Il n'y avait même plus le point d'interrogation vous imaginez.

Un jour, 58 minutes après son appel précédent je répondis avec un bref « allo » en décrochant au téléphone.
- Allo mais comment ça allo ? Elle était excédée. Au moins, elle manifestait une quelconque émotion.  

- Euh beh je me doutais que vous appeliez.
- Peu importe vous devez vous présenter tout le temps même quand vous savez que c'est moi.

Je faillis lui rétorquer qu'elle même ne prenait ni la peine de saluer ni de dire au revoir au téléphone mais trop tard elle m'avait déjà raccroché au nez.
Elle aimait bien me raccrocher au nez lorsqu'elle avait eu l'information qu'elle voulait. Je suis pas du genre à aimer les salamalecs mais là c'était violent.

Le calvaire n'a duré que 3 mois moins 3 jours vu qu'elle a pris la peine de me virer avant la fin de mon contrat. Oui, la dernière opération n'était pas à son goût.

Il faut dire que le résultat étant la tête à toto ...

Repost 0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 11:59

 

Voilà une expo que je viendrais bien voir à Paris sur les petits métiers. Une série de photo prise par Irving Penn.
Amis parisiens pour une fois je vous envie !

Notons bien qu'à l'époque pompier était un petit métier ^^
Aujourd'hui il manque un téléopérateur avec son casque ... !

Je pense sincèrement me payer le biller de train rien que pour venir la voir (et faire une we are the 90's si ça tombe bien)
Vous trouverez plus d'info sur le site de la fondation Henri Cartier Bresson.

 

 

 

 

Expo-petits-metiers-2.jpg

 

 

Expo-Fast-Food.jpg

Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 11:39


Rappelez-vous pour ceux qui ont le courage de me lire depuis le début "levez la main …. 1 ….2 peut-être 3 au fond non? " j'ai commencé mon blog par un post du même titre. Je ne sautais pas de ligne et je faisais plein de fautes aussi.

A l'époque j'étais paumée, désabusée et j'avais une sainte horreur de cette question.
Je faisais aussi 3 kilos de moins ce qui fait que je ne pense pas à cette période sans ressentir une once de nostalgie.

Cette question "tu fais quoi dans la vie ?" est un peu de la même race du "tu viens souvent ici ?" prononcé par le mec en boîte qui ne sait pas comment entamer la conversation. Eh beh cette question (la première hein, l'autre on s'en fout) on la pose tous un moment où à un autre. Lorsque je la pose, ce n'est jamais dans les premières minutes de la rencontre, c'est seulement lorsque je trouve la personne tellement agréable que j'ai envie de savoir ce qu'elle fait quand elle n'est pas avec moi. J'aime connaître le parcours des gens.

En tout cas ce n'est jamais pour cataloguer la personne dans les cases "servira" " servira pas".

La dernière fois que j'ai posé cette question, la personne commence à me répondre bredouillante "Oh… tu sais… pas grand-chose de super … je travaille …enfin tu vois …"

On aurait dit moi. Je voulais l'aider en lui disant "N'ais pas honte tu vois ces mains et bien elle ont débouché des toilettes pleine de crottes dans un fast food"? Mais je la laissais formuler la chose à sa manière. Et bon appétit aussi.


Elle mis du temps mais elle finit par me dire : "Je fais du conditionnement dans une usine alimentaire". Là où des personnes auraient tourné le dos en allant se resservir un verre du vin, j'ai tout de suite accroché en lui posant une tonne de questions sur son boulot. Je voulais tout savoir : l'ambiance, les tâches qu'elle faisait … elle a du me prendre pour la sœur de son boss prête à investiguer sur la motivation des employés.

Lorsque l'on a un petit job on a plein de choses à raconter je voulais donc qu'elle me raconte les siennes. Elle m'en a raconté quelques une avec le sourire, ça m'a fait plaisir et à elle aussi.

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 07:31

Choisir ses études c'est au moins aussi facile de choisir entre un fondant au chocolat ou une île flottante pour le dessert. Parce que je suis plutôt du genre à prendre du fromage quitte à m'en mordre les doigts en voyant les assiettes des autres arriver j'ai raconté tout cela avec des expressions moins gourmandes sur le site de maviepro.fr. Donc pour lire mon histoires c'est par ici !

Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 21:33


J'ai toujours été aussi photogénique qu'un poil de cul. Lorsque je regarde des photos de moi je pousse des argh et des bâââââ en entendant mes amis confirmer en silence qu'effectivement j'ai encore une fois gâché les photos de groupe. Les yeux fermés, la bouche tordue, la position inconcevable, c'est mon truc. (Je viens de mettre une photo pour illustrer mes propos mais finalement je n'assume pas !)

 

Et puis, en photo, je préfère faire la neuneu, car lorsque j'essaie de poser j'ai l'air con. Alors entre avoir l'air moche et avoir l'air con j'ai choisi mon camps.

Hormis à l'heure de mettre une photo sur mon CV. Je rêve d'un monde où je n'aurais plus la peine de mettre une photo sur un CV mais je me suis toujours dit que pour manque d'expérience autant combler avec la sympathie visuelle. Je cherche toujours LA photo où je n'aurais pas trop l'air d'avoir picolé et où je me trouve sympa. Je cherche pas à avoir l'air bonne juste à avoir une bonne tête. C'est totalement subjectif vu que mon brun jette toujours un œil sur les photos pour me dire « nan pas celle là t'es moche ».

Merci mon cœur.

En même temps si je l'écoutais, je mettrais en tête de mon CV les photos où j'ai l'air d'une pouf. C'est d'ailleurs lui qui a choisi ma photo de profil de twitter. La brune à mèche moi je l'assume pas. J'assume beaucoup plus les photos où j'ai l'air con mais sympa. C'est tellement plus facile de surprendre les gens une fois qu'on les a en face.
Lorsque à la boutique de collant nous recevions des cv, je ne regardais que ceux avec une photo. La photo c'est ce que l'on regarde en premier et c'est aussi ce que l'on repère le mieux à l'heure de demander « tu me passes le CV de la petite brune sympa ». C'est aussi ce qui est le plus sujet à dérision.

A l'époque on prenait les photos d'identité au photomaton pour le CV. Je me souviens en faire des photocopie pour en avoir plein en stock. Mais les photomatons ne laissent pas trop le choix d'étudier la mine qui nous fera avoir l'air sympa... Avec eux, c'est tout ou rien et vu le prix on est tout de suite plus indulgent avec soi-même. Je ne parle pas des photos des papiers officiels. J'espère qu'ils n'appliqueront jamais les mêmes horrible règles strictes pour les photos de cv.  Trop de mèche, trop souriant, pas assez d'épaule, trop d'épaule. Arrrrrrghhhhh. De toute façon j'aurais l'air d'une terroriste alors finissons-en. Tout ça pour avoir l'air d'une morte vivante sur la photo que l'on va garder 10 ans sur son passeport.

Je me souviens un jour avoir eu envie de mettre une photo un peu décalée sur mon CV lorsque je cherchais encore du travail. J'avais fait un petit sondage sur twitter, et fut assez surprise des réponses, les personnes étant moyennement convaincue par le fait de mettre une photo « qui change ».

Et vous quelle type de photo avez-vous sur votre cv ?








 

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 13:41

 

Lorsque je fais du community management/communication/référencement j'ai parfois un peu l'impression de faire du racolage d'amis.

 

Que ce soit du racolage de liens "Hein dis on fait un échange de lien steuplé hein hein dis" ou du racolage de fan pour la page facebook de la boîte où je bosse, j'essaie souvent de secouer le prunier de l'internet international.

 

Aujourd'hui, je vais faire du racolage auprès de bloggeurs ou lecteurs sympas qui seront prêt à relayer une info de la plus haute importance.

Comme vous le savez, j'ai enfin trouvé un boulot qui m'apporte un épanouissement personnel. Je travaille pour une boutique en ligne de déco, qui vend des stickers, des tableaux …

Ça c'est pour faire bref. Vous admirerez aussi que je n'ai pas essayé de caser de liens sur les mots que je cherche à positionner.

J'aime ce que je fais, j'aime la boîte que je sers, et non, je ne suis pas rentrée dans une secte.

 

Nous venons de sortir un concept qui, pour le dire avec finesse, bute le steak. L'espace créateur qui est en bétâ fermé.

Le concept est simple : créer des produits pour les vendre sur la boutique et encaisser des commissions que vous fixerez si ils se vendent.

 

Pour ce faire il suffit de :

-    Etape 1 Créer un visuel (ou utiliser un visuel que vous avez déjà)
-    Etape 2 L’apposer virtuellement sur un produit vierge (coussin, stickers, magnet, tableau que l'on vous fourni) pour que les clients puissent voir le rendu
-    Etape 3 Admirer votre produit en vente sur la boutique la journée qui suit.

 

Je ne sais ni dessiner, ni faire de belles photos et pense encore qu'une tablette graphique est un mot chinois.

Sinon j'aurais moi-même participé.

 

Pour ceux qui souhaitent relayer l'info pour nous filer un coup de main j'offre au choix :

 

- Un poutou (à condition d'être sur Toulouse)

- Un partenariat (à définir)

- Un compte à l'espace créateur pour tester (beh ouai quand même)

- Toute mon estime (et ça ça vaut de l'or)

 

 

Pour info les produits seraient vendus ici. Je suis dispo par mail à carole@mandellia.fr ou par commentaires.

 

Je vous mets un exemple des produits créé par les créateurs qui utilisent déjà l'espace et qui vendent leurs produits en boutique.

 

coussin.jpgUn coussin

 

tableau-copie-2.jpgUn tableau

stickers-muraux.jpgUn sticker mural

 

Voilou.

Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 12:18

Ci ce blog sent le renfermé depuis quelques semaines jours c'est que :

a) Je suis parti en retraite spirituelle en Inde ce qui fait que l'on m'appelle maintenant Brunhiva, que j'ai pleins de poils sous les bras et que internet est pour moi un synonyme de vie superficielle et sans intérêt.

b) J'ai enfin réussi à convaincre mon brun de faire un ménage à trois avec John Krasinski
(série "The Office" mais si vous connaissez et sinon vous devriez) ce qui fait que maintenant que je suis à la tête d'un harem je n'ai plus le temps de toucher à un ordinateur.

c) Je suis devenu aveugle à force de passer trop de temps derrière mon ordinateur. Et j'attends une greffe des yeux avant de reprendre mon blog. J'accepte des yeux vert ou des yeux bleus d'ailleurs comme ça pour changer.

d) Y a pas de raison je suis juste une petite feignasse.

Si vous donnez la bonne réponse je reviens avec un post très vite !

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 21:02

Je ne suis pas douée parfois. Je suis plus efficace dans l'urgence et dans l'urgence … je fais souvent n'importe quoi. Cette histoire se passe du temps où je vivais à Barcelone ...

J'étais jeune, je peux donc me trouver des circonstances atténuantes.

Une de mes amies avait sa mère qui travaillait dans la boutique de déco qui avait eu la gentillesse de me décrocher un entretien avec la propriétaire. Je n'avais qu'une condition : pas de jean. En effet c'était un endroit relativement chic, il fallait donc que je sois élégante. Je fis un point rapide sur ma penderie : un jean, deux ou trois robes très courtes et une bonne quinzaine de hauts décolletés.

A l 'époque j'étais jeune, mince et je n'avais pas froid aux yeux.

Travaillant a Barcelone à côté d'un énorme centre commercial avec tout ce qui faut pour rendre une fille hystérique, j'avais largement le temps de trouver de quoi paraître chic sinon proprette pour l'entretien qui aurait lieu 5 jours plus tard.

Petite précision : j'ai une maladie lorsque je rentre dans un magasin de vêtements : ça commence par de l'hystérie orgasmique sur le pas de la porte et ça se termine en moue boudeuse en sortant bredouille. Entre temps je touche, je regarde, je jauge les étiquettes avec effroi, j'essaie et je pense à « oh une serpillière » et puis je sors pour pénétrer dans un autre magasin alors je que viens de vivre la même chose dans 10 autres auparavant.

C'est donc avec la garde robe peu appropriée que je me suis retrouvée le matin de l'entretien. Il me fallait néanmoins un pantalon noir classique, je pourrais le remettre pour les grandes occasions.

Avouez que je l'ai le sens du chic très … particulier.

Le matin de l'entretien. Je partais de chez moi en jean persuadée de trouver le pantalon noir de mes rêves sur le chemin.
Je trouvais surtout le premier pantalon noir qui me tomba sous la main. De près, il ressemblait au pantalon que l'on met pour rester à la maison, plus communément appelé « pyjama » de loin, il ressemblait à un vêtement que l'on porte pour faire une activité sportive, plus communément appelé « jogging ».
Mais ça ferait l'affaire car de toute façon l'entretien approchant et ayant déjà écrémé la moitié des magasins du quartier je n'avais pas le choix.

Je me changeais en cabine après avoir payé, et allais rencontrer ma future patronne.
Au bout de quelques pas, je me demandais septique sur quoi donc étais-je en train de marcher depuis 5 minutes.
Ciel, c'était le bas du pantalon qui, trop long venait nettoyer le sol barcelonais.

Je tentais bien de le retrousser vers l'intérieur mais rien n'y faisait au bout de quelques secondes il retombait sur mes chaussures comme un torchon mou.

N'ayant pas de fil et ni d'aiguille pour me faire un ourlet rapide, je cherchais une méthode  pour le faire tenir. C'est alors que je repensais à tous ces épisodes de Mac Gyver que je regardais admirative étant petite. Mais qu'aurait fait Mac Gyver à ma place …  Je venais de trouver l'inspiration : j'allais coller mon pantalon.

Avec quoi ? Avec la super glue que j'ai toujours sur moi.

Il faut savoir comme certaines filles se balladent toujours avec une bouteille d'eau ou un gloss dans leurs sac à main, moi j'ai toujours un flacon de glue.

On ne sait jamais je pourrais toujours avoir envie de coller quelqu'un au plafond par les pieds.

Je trouvais donc un banc pour m'asseoir et mener à bien mes opérations.
A la première goutte de super glue que je posais sur le tissu je su que je n'avais définitivement pas inventé le bouton à quatre trous. La super glue sur le noir formait une tâche blanchâtre du plus belle effet qui ne cessait de s'étendre pour se stabiliser à la taille d'une pièce de 1 euros et durcir enfin.

Je ne fis pas la deuxième jambe, j'avais un reste de bon sens.

Je passais l'entretien avec mon pantalon meurtri et asymétrique et obtenu le poste grâce à d'autres qualités que mon improvisation sans doute.

Et vous des méthodes de système D un peu douteuses à raconter ?

 

 

 

Mac-Gyver.jpg

 

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 08:00

Ma chronique sur maviepro du mardi est en ligne. J'y parle du très sérieux thème d'avoir bonne mine. Je reviens ce soir avec un post exclusif pour le blog.

Plus l'été approche, plus on nous bassine avec les gélules pour être bronzée avant d'être bronzée, et les crèmes pour avoir une mine éclatante sans aller au soleil. Le soleil, c'est mauvais pour la peau, alors autant se passer plusieurs couches de crème sur le visage paraît-il ... lire la suite



maviepro-chronique.jpg
Repost 0
Published by La Brune
commenter cet article