Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 21:45


En ce moment je suis très « Putain pourquoi ? »

Putain pourquoi j’ai ENCORE pris un plat que je ne connaissais pas au resto asiatique ? ( Ndlr : poulet à la citronnelle qui pourrait être appelé poulet anti-moustique)

Putain pourquoi j’ai enlevé la touche espace de mon ordinateur pour enlever les miettes de pain en dessous ?

Putain pourquoi je continue à manger des morceaux de pain au-dessus de mon clavier ?

Putain pourquoi j’ai foiré cet entretien d’embauche ?

Il y a quelques temps alors que je faisais du bourrage d’imprimante à mon ancien boulot j’ai été rappelée pour un poste de chargée de communication. Mais je ne savais plus pour quoi ni pour qui. J’ai eu beau chercher dans mes mails avec ce que j’avais compris du nom de l’interlocutrice mais rien. J’avais probablement postulé en ligne. J’ai fouillé Google de fond en comble avec le nom de l’université (car l’entretien avait lieu à l’université) mais rien. L’annonce n’était plus en ligne.

Je me suis donc présentée le jour de l’entretien sans trop savoir à quoi je postulais. Très pro quoi. Ils étaient 3 à faire passer l’entretien, j’aurais 3 fois plus l’air con.

« Vous connaissez un peu notre association ? »
Bon, déjà c'était pour une association. A défaut de jouer sur le professionnalisme j’allais tout miser sur l’intégrité.
« Non à vrai dire je n’ai pas retrouvé l’annonce pour le poste donc je suis honnête, je n’ai pas pu me renseigner avant de venir. »

Là je les ai tous vu écrire sur leurs papiers. Très vite, genre 3 lettres de type « WTF » ou « LOL ».

Ca commençait bien.

Ils m’expliquèrent en quoi consistait l’asso et là d’un coup sans prévenir un d’entre eux me pose une question que je n’ai pas comprise. Elle commençait par « Avez-vous lu des livres d’auteurs français » et finissez par « rébellion » ? Elle arrivait à point nommé pour achever de me mettre à l’aise. Une rapide réflexion pour trouver les mots manquants et j'obtiens : « Avez-vous lu des livres d’auteurs français qui ont écrit sur la rébellion ? ». Je voyais pas trop ce que ca venait faire là, genre maintenant mais bon.

Au lieu de faire répéter j’ai préféré répondre un « non » anti-débat. Silence de mort. Nouvelle vague de 3 lettres.

Alors que je sentais le stress m’envahir et mes aisselles s’humidifier, je me suis calmée en pensant que j’avais déjà un job et que de toute manière je n’étais pas en train de jouer ma carrière sur un poste me correspondant plus et mieux payé.

J’ai donc passé le reste de l’entretien détendue du slip, à répondre aux questions avec désinvolture.

Ça passe ou ça casse.

Évidemment ca a cassé.

Et maintenant je me mords les doigts d'avoir pris ca à la légère...

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Cap sur Montréal
commenter cet article

commentaires

puppet 01/11/2011 12:11


Rah c'est naze ces situations toutes pourrites. J’espère que tu gardes le morale. Courage Carole ça va venir ;) j'en suis sûr t'as un potentiel de ouf.


La Brune 07/11/2011 15:08



Le moral ca va ca vient, mais généralement ca va :) C'est juste qu'au niveau du potentiel j'ai l'impression de perdre des points.



Henri hoy 31/10/2011 23:59


Juste dire a Carole the brune de ne pas se décourager. (Et peut être de chercher dans les représentations françaises au Canada ?) moi je l'embaucherais rien qu'à lire ce blog.
Allez, comme on dit chez moi tu nous dis quoi.


La Brune 07/11/2011 15:10



Hé merci :) Par contre j'ai un employeur qui trouvait ma candidature intéressante et qui n'a pas voulu me rencontrer à cause de mon blog! Je voulais vraiment
m'immerger à fond avec des québécois mais pour les boîtes francaises je crois que je vais tenter.