Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 14:43

 

Comme vous le savez, je suis en chômage prématuré. Ayant annoncé avec un peu trop d'avance mon départ pour Montréal, je me suis retrouvée contrainte à quitter mon job la semaine suivante, vu que de toute manière je ne comptais pas rester. Cette période de liberté contractuelle va me servir principalement à préparer mon départ. Il va aussi me servir à être bronzée avant tout le monde et à avoir un corps de Brithney lors de la sortie d'un nouveau single au vu des nombreuses séances de cafés au soleil et de sport en salle qui rythme mes journées.

 

Mais le premier objectif de ce chômage est à la base de trouver un appart et un job au Québec. En théorie. Mais on y reviendra.

 

La question que l'on me pose régulièrement vu que comme je suis au chômage j'ai du temps à tuer est :« alors ce départ, ça se prépare ? ». Beh 3 mois avant, y a pas grand chose à faire. Je sais que les journées hyperactives, elles arriveront 2 semaines avant le départ, quand il faudra vendre les meubles dans un ordre logique, c'est à dire ne pas dire « oui » début mai à l'acheteur du matelas, du frigo et du canapé au risque de finir par dormir en boule sur une étagère et de ne manger que des boîtes de conserve ou des gâteaux secs. Il faudra aussi faire les bagages et choisir les fringues et les chaussures que je devrais emporter, ce qui n'est pas une mince affaire. Et il faudra aussi stocker quelque part tout ce que nous ne serons pas résolu à voir partir. « Non pas l'étagère noire, elle a fait tous mes appart, j'vous en supplie laissez-la moi …. ». J'attends avec impatience ces journées qui auront un goût de départ où j'hurlerai « Putain mais pourquoi j'ai pas fait ça avant ! ».

 

Mais il y a néanmoins des choses que nous avons déjà faites, qui nécessitent de l'anticipation et des économies : la préparation des chats. Tous nos amis nous rient au nez quand on leurs dit qu'on embarque les bestiaux, chacun y allant de sa suggestion : « fais-en des pantoufles », « vous pouvez toujours les congeler », « laisse-les chez le père de machin, il est allergique »... Bref, cela paraît abérrant qu'on les emporte mais en même temps pour nous c'est tout naturel...

 

...Enfin jusqu'à ce que l'on se renseigne du comment fait on passer la frontière sans encombre à deux chats français. Notre bouche s'est allongée au fil de l'énumération de tout ce qu'il fallait faire, et notre lèvre inférieure à atteint le carrelage à l'annonce du prix. Nous avons donc fait pucer, passorteuropéaniser, vacciner les félins pour une somme frôlant l'indécence. On a hésité à vendre un rein mais en même temps on s'est dit qu'un rein de trop pouvait nous servir si je ne trouve pas de boulot tout de suite.

 

Alors en attendant je fais beaucoup de choses, mais dans ma tête, des listes à n'en plus finir de choses qu'il faudra faire. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui il fait beau.

 

Je crois que je me la coule douce. Un peu trop peut-être non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Cap sur Montréal
commenter cet article

commentaires

Coupe_Kolonel 23/03/2011 19:17


Penses-tu ! Je rentre en France le mois prochain, jour pour jour, après 4 ans passés en Floride, et y'a encore presque rien de prêt ! Entre démarches administratives, vente des meubles, de la
voiture, etc... Pff. Bon tu me diras, j'ai pas de chat.
Bonne chance pour ta paperasse ! I feel your pain :)


La Brune 19/04/2011 19:34



Tu dois être sur le retour à l'heure qu'il est. Bon courage !