Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 09:57


Jeudi je suis allé faire mon gouter d'adieu à la boutique.

J'avais imaginé mon départ, mais il fallait bien que je leur dise « au revoir » dans la vie réelle aussi.

Alors je suis allé acheter des macarons, du smoothie et autres trucs nécessaires à un véritable goûter de filles.


Je vends un rein au passage, et me souviens avec nostalgie du temps où l'on se faisait des économiques sandwich de pain et vache-qui-rit pour 4 heures.

Nettement moins classe certes.


Quelque chose qui m'a surprise c'est que en plus d'être des au-revoirs ce goûter s'est rapidement transformé en bilan sur mon expérience dans la boutique.

On me demanda ce que j'en avais pensé, ce que cela m'avait apporté. Je passais sous silence les expériences négatives et dû reconnaître à demi-mot que lorsque j'étais devant mon ordinateur il m'arrivais de regretter de jouer à la marchande. On parle tout le temps, on fait des rencontres et on apprend à être plus féminine à force de parler de vêtements et de collants toute la journée.


Puis vint le bilan de ce que j'ai apporté à la boutique MOI.

Sauf que ce n'était plus mon tour de parler évidemment.

Le premier constat qui vint était que je n'étais pas une vendeuse de ouf. Les bonnes vendeuses, elles ne réfléchissent pas au budget de leurs clientes, ce sont des killeuses qui sont capables de faire que la cliente se sente mince, belle et qui sont capable de leur faire penser que si elles achètent ce body à 395 euros le monde tournera plus rond.


Je ne pu que m'incliner devant cette remarque.


Deuxième constat : au boulot, je suis d'humeur égale. Jamais malheureuse et jamais débordante de joie. J'osais présumer que c'était une qualité et confirmais alors que oui, c'était vrai. En effet je laisse toujours mes problèmes à la porte. Que je m'engueule avec mon brun avant de venir, que j'ai passé une mauvaise nuit ou que je viens d'apprendre une bonne nouvelle, tout cela n'influe pas dans mon travail. Cela me permet de ne rester placide lorsqu'une cliente raconte que vu que son mari lui a « coupé les vivre » elle est obligé de se servir directement dans les liasses de billets sans qu'il le sache pendant que je sentais mon portable vibrer sous les appels de mon banquier.


Troisième constat : Je suis brouillon et nonchalante. Je ne cherchais même pas à objecter. Je suis brouillon. Lorsque je valide les bons de réception, je laisse ma marque de fabrique, je ratûre, je souligne à la main, je fais des gros ronds moche pour entourer les quantités reçues. Mes cahiers à l'école restaient propres deux semaines avant de finir en véritables torchons. J'aime dessiner dans les marges et ne suis pas des plus soigneuse quitte à agacer ma responsable.

J'ai une attitude physique aussi qui est un peu trop « cool » pour une boutique haut-de-gamme. J'aime être confortable, et ça se voit.

C'est un point qui faut que je corrige pour ma vie professionnelle future m'a-t-on dit. J'acquiesçais.


Dernier constat et pas des moindre : vous êtes d'une confiance absolue. Je souris. C'est une qualité que j'aime que l'on me reconnaisse. Tous mes employeurs m'ont toujours fait confiance, je suis intègre et honnête.

Cela me joue des tours parfois et m'apporte des responsabilités que je n'ai pas demandé, comme travailler seule en boutique, former de nouvelles vendeuses, m'occuper des caisses. Mais globalement obtenir la confiance de quelqu'un est pour moi un des aspects les plus importants dans les rapports humain, professionnels ou pas.


 

Et puis ensuite on s'est goinfrée de gâteaux et j'ai reçu un cadeau d'adieu ... mon collant préféré.

Décidément, elles m'ont bien cernées ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gossip Boy 28/11/2009 20:17


Coucou La Brune,

Je ne sais pas comment tu as vécu ce "au revoir", mais personnellement je n'aurais pas trop apprécié que mon pot de départ se transforme un bilan de fin de contrat. Il y a un temps pour tout et
quand le pot de départ a lieu, je trouve que c'est déplacé (et c'est surtout inutile puisque trop tard) de se mettre à te faire l'article.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.


La Brune 30/11/2009 10:13


C'était aussi de vrai au-revoir avec un gouter/cadeaux. Après je trouve ça bien moi les bilans. Ca permet d'en savoir un peu plus sur ce que l'on reflète au boulot. On
n'a pas toujours el recul necessaire pour le voir seul.


rocepe 23/11/2009 15:55


Bilan très correct mais qui manque peut être de relief: pas d'animosité, de rancune, de règlements de comptes. D'égale humeur jusque dans l'article;)
Pour ne pas mailler un collant, il existe une solution: ne jamais le porter. Sinon, l'industrie du collant aurait disparue dans le grand trou noir.
En espérant lire un jour "l'envers du collant"...


La Brune 23/11/2009 15:59


Si j'ai des comptes à régler je le fais en face ... et comme en occurence je n'en avais aucun ... Mes "pétages de plombs" et autres railleries c'était contre les
clientes lourdes, après par rapport à l'entreprise et au personnel, je n'ai rien à redire. si ce n'est que je n'ai toujours pas reçu mon solde de tout compte. Grrrrrrrr.


Gaëlle 23/11/2009 15:18


chouette alors ! :-)
PS : on sent un peu de nostalgie quand même...cette paire de collants risque de devenir un objet collector, non !?


La Brune 23/11/2009 15:27


Je n'essaierais de ne pas le mailler trop vite celui-ci ^^


Gaëlle 23/11/2009 15:11


Merci pour ce debriefing et cette franchise qui t'honore :-). Je suis d'accord avec toi qu'être une personne de confiance n'a pas de prix. D'autre part, être d'humeur égale, moi, je trouve cela
plutôt positif pour les personnes qui t'entourent...car gérer les hauts et les bas de ses collègues, c'est généralement assez vite épuisant !
PS : dis tu nous fais une photo de ton collant préféré :-))
PS


La Brune 23/11/2009 15:15


C'est un collant opaque classique sans coutures, mais je ferais une photo, ça fera l'occasion de montrer mes ganbettes et de parler encore de ce que fut mon quotidien
pendant 1 an :)


Noli 23/11/2009 12:29


Joli petit bilan ! ^^


La Brune 23/11/2009 15:16


Avec du positif et du négatif mais je trouve un bon bilan aussi.