Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 14:09

Cette semaine il s’est passé quelque chose d’assez inattendu : je me suis réconciliée avec les agences d’intérim.

Après cette expérience, je m’étais pourtant juré que l’on ne m’y reprendrait pas, ça non. Mais j’ai une amie, puis une deuxième et une troisième qui ont été convoquées par la même agence alors j’ai mis ma rancœur de côté et j’ai postulé pour une offre parue sur leur site.

Et j’ai été rappelée 5 jours après.

Du jamais vu, là où en France on n’est appelé par une agence d’intérim que pour en réparer l’imprimante ou y laver les vitres.

J’exagère à peine.

Une différence avec nos chères agences d’intérim : ici, on les appelle « agence de placement », ce qui fait tout de suite moins temporaire.

Je me suis rendue à mon rendez-vous toujours aussi septique qu’avec un premier verre de vodka après une soirée arrosée. Je rentre dans un joli bureau où une gentille réceptionniste m’invite à ranger mon manteau au vestiaire. Déjà je sais qu’on ne va pas me dégager dans 5 minutes et que l’on cherche à me mettre à l’aise. Puis je regarde autour de moi et là je me rends compte que j’ai affaire à un vrai bureau et pas un bureau en carton-pâte avec des cloisons grisâtres. Non, un local élégant avec des bureaux dedans pour recevoir les gens en toute confidentialité. Pas de présentoir de brochures aux gens souriants qui ne seront jamais lues ; pas d’affichettes imprimées en comic sans ms où l’on recherche une secrétaire d’urgence et qui jure avec les refus téléphonique ; pas de « inscrivez-vous d’abord sur le site internet ».

On me donne un papier à remplir. Normal. Puis on me dit que l’on va bientôt me recevoir. Anormal. J’avais l’impression d’être dans Super Mario 3 quand on comprend que l’on peut voler par-dessus le monde et que l’on passe au monde suivant.

Là une personne douce et souriante m’invite dans son bureau avec mon CV sous le bras. Vu la façon dont elle me parle on sent qu’elle a lu ou alors elle est terriblement perspicace. Elle me demande ce que je recherche, me fait parler, et là elle me dit la phrase que je n’aurais jamais osé espérer entendre : « On va tout faire pour vous placer ».

J’en avais la chair de poule.

Puis on m’a fait passer des tests pour savoir ce que je vaux. Devant les tests Powerpoint et Excel je me suis souvenu avec nostalgie du test en agence intérim où on me demandait en mise en situation de travail dans un fast food, si on se lavait les mains avant ou après être allé aux toilettes.

Avant. Quelle question.

Je suis repartie de là avec la conviction que grâce à eux, j’allais trouver du travail.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Cap sur Montréal
commenter cet article

commentaires