Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:06

Il y a un aspect que j'aimais bien lorsque je travaillais dans les centres d'appels en Espagne : l 'ambiance. Imaginez 200 jeunes de toute l'Europe réunis dans un même open space pour une unique et même raison, gagner un peu d'argent pour payer sa colloc et faire la fête. Je pense ne pas m'avancer en pensant que ce type d'ambiance était spécifique à Barcelone ou à toutes les villes attrayantes qui attirent les jeunes.

Bref, lorsque l'on est téléopérateur à Dunkerque ce ne sont peut être pas pour les mêmes raisons.

Les superviseurs et les boss étaient tous détendu du slip, chacun sachant qu'ils ne finiraient pas sa vie ici et que mieux vaut prendre du bon temps à s'entendre avec ses employés plutôt que de faire le petit chef qui ne sera invité nulle part. Des sous-fifres qui se prennent au sérieux j'en ai connu à mon retour en France, et croyez moi il n'y a rien à gagner à être con au boulot.
Je me souviens du premier jour de mon nouveau superviseur qui ma foi était assez sympathique pour qu'on l'invite le soir même dans une soirée. On s'est mutuellement vu assez imbibé pour s'apprécier et je l'ai même vu emprunter quelques films X à notre hôte en repartant.

  Àpartir de là, on pouvait se respecter.

Quelques règles avait été instaurées pour nous rendre la vie sur le plateau plus joyeuse, comme l'apéro du vendredi soir.
Chaque vendredi on laissait quelques sous dans un gobelet pour acheter des bières et des olives, ce qui constitue pour moi l'essentiel d'un apéro. Cet apéro fédérateur relâchait les tensions accumulées durant les appels et permettait à l'équipe de se souder et de mieux se connaître.

Inutile de dire que le taux d'absentéisme les vendredi était au plus bas.

La configuration elle-même aidait à la socialisation et au bien être des employés. Nous n'étions pas dans des box mais travaillons face à face sur des rangées d'une dizaine de personne. Nous pouvions donc nous asseoir par affinités et passer ainsi un moment agréable un peu comme au café. Nous pouvions nous raconter le week end dans le dernier bar découvert au détour d'une rue.
Mais le but ultime était de faire rire le téléopérateur en ligne le mettre mal à l'aise ou pire lui faire louper sa vente.
Il y avait plusieurs jeux pour cela, mis en place par les employés les plus créatifs. Un de ces jeux devaient consister à  placer durant l'appel les mots « mobylette » et « girafe » qui n'est-ce pas trouvent leurs places dans toutes les conversations, surtout lorsque l'on parle de fiches de cuisine. Les moins bons plaçaient le mot "mobylette" un peu à la gille de la tourette mais c'était accepté.  Les meilleurs arrivaient à placer les mots dans des phrases construites et sans rire, laissant l'interlocuteur perplexe. Certains arrivaient même à conclure la vente, c'est pour dire si il y en a qui sont bons.

Un autre jeu était tout simplement de changer de prénom et d'en choisir un bien ridicule au moment de se présenter. Si vous avez un jour une personne appelant sur votre téléphone fixe et se présentant comme « Radegonde des éditions arnak » vous savez que c'est une téléopératrice qui fait des jeux un peu débiles avec ses collègues sur Barcelone.

Si il y a des Radegonde qui me lise je suis désolé. Et puis c'est pas si ridicule.

Ces jeux ont donné lieu plusieurs fois à raccrocher aux nez des gens car vendre un package à 70 euros toutes les 3 semaines à un client qui a l'impression qu'on se fout un peu de lui c'est pas du tout cuit. Alors autant raccrocher de suite, en plus il peut retourner à ses occupations.

J'ai du oublier les mauvais moments car je sais que nous avions quand même des objectifs à atteindre. Mais en même temps, à quoi ça sert de se souvenirs des moments désagréable ?




olive_i_love_beer.jpg





Partager cet article

Repost 0

commentaires

ept 12/10/2010 02:41


Merci de nous faire partager votre vécu


cyrille mani 02/09/2010 17:48


Merci de partager cette expérience.


Gaelle 26/03/2010 17:49


Bonjour
Je viens de lire votre texte qui m'a donné encore plus envie de vivre cette expérience Barcelonaise. Mon départ est prévu pour le mois de juin. Pouvez vous me donner le nom de la société de
telemarketing dans laquelle vous travailliez ? Je vous remercis par avance.
Gaelle


La Brune 31/03/2010 09:24



Je vosu fait un mail complet.



Iron 28/02/2010 08:51


ca fait très "auberge espagnole", ton histoire!! le film de Cédric Klapisch. ça devait être sympa, en effet!


La Brune 04/03/2010 10:41


Ca l'était ! Plein de nationalité différente et une ambiance de rêve. Les personne qui vivent à Barcelone n'aiment souvent pas que l'on compare leurs vies à l'auberge
espagnole. Moi je trouve que c'est réaliste et bien vu.


Gossip Boy 23/02/2010 14:49


Coucou La Brune,

C'est quoi cette façon de dénigrer Dunkerque?

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.


La Brune 04/03/2010 10:42


Dun quoi? ^^