Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 12:00


Chaque année, un peu avant noël, je dis toujours la même chose : « Nan je crois que je fête pas noël cet année, je vais me trouver une association ou je pourrais faire du bénévolat et passer le réveillon avec des personnes qui sont bien loin de la préoccupation du plan de table et du foie gras mi-cuit ».

Et chaque année, j'organise le réveillon de noël chez moi, sans plan de table, d'accord, mais avec du foie gras mi-cuit dans des assiettes en cartons dorés.

Dorures en cartons et flûtes de champagne en plastique. Je sais recevoir moi.

Je suis toujours pleine de bonnes intentions, projette de donner à telle asso, de faire de bénévolat dans telle autre, de passer un peu plus de temps avec Christian, qui fait la manche devant les Galeries Lafayette avec qui j'échange deux mots de temps en temps... avant de rentrer dans les Galeries pour voir les dernières collections.

Mais je ne fais rien. Je continue d'éviter soigneusement les jeunes de Greenpeace/Sidaction/enfance.

Jamais assez de sous. Jamais assez de temps.
Que je dis.

Il y a bien le don du sang, ça c'est important et utile... Mais la seule fois où je me suis dit « Allez aujourd'hui tu donnes ton sang » je me suis faite gentiment remerciée par l'infirmière car j'étais trop maigre.

Epoque regrettée.

Et puis il y a ce jour où j'ai reçu le mail que vous avez dû tous recevoir si vous êtes blogueurs, celui des Restos du Coeur, qui promet, en association avec Carrefour, 10 repas offert pour 1 billet écrit. Chouette, j'allais enfin pouvoir me rendre utile tout en restant le fessier bien ancré dans mon siège devant mon pc, chose que je ne sais que trop bien faire.

Sans doute ai-je trop attendu car l'opération est maintenant terminée.

Espèce de grosse feignasse de triple buse. C'est bien jolie de vouloir servir la planète mais ne faire qu'y penser ne sert à rien.

Alors aujourd'hui je m'engage devant témoins d'associer ma bonne volonté à de l'action, je suis au chômage je n'ai aucune excuse. Et puis j'en ai envie. Et vous, comment vous rendez-vous utile ?





Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Gene 14/03/2011 20:36


Alors, comment se rendre utile ? j'y ai réfléchi quand j'étais plus jeune mais les enfants demandaient beaucoup d'attention, de travail de patience, beaucoup beaucoup et je leur été "utile" et je
disais... quand ils seront grands, quand je serais à la retraite, alors là je vais être BENEVOLE et puis ils ont grandis, sont partis, le chomage a remplacé la retraite et tous les jours, je me dis
:
demain tu t'y mets, tu fais les démarches. Donne un sens à ta vie enfin....mais le courage est parti, l'envie, la gniaque n'est plus la...
mais promis, je vais m'y mettre.


La Brune 19/04/2011 19:40



En avoir envie c'est déjà bien :)



Christèle 14/03/2011 14:45


A priori un don c'est anonyme mais bon... Je suis du genre à acheter les cartes de voeux à tout moment de l'année, les petits rubans de toutes les couleurs s'accumulent dans une corbeille... Sinon,
je participe au Sidaction sur les plateforme tél, et aux collectes de Banque Alimentaire. ça représente 2 après-midi dans l'année mais bon, mieux que rien non ? Sans une rencontre qui m'a un peu
bousculé et collé les rendez-vous sous le nez, j'aurais jamais franchi le cap du "je le ferai un jour, l'an prochain, on verra, là j'ai pas le temps".


La Brune 19/04/2011 19:42



C'est vrai qu'une rencontre qui me bouscule est ce qu'il me manque pour franchir le pas. Je vais normalement la provoquer la semaine
prochaine, mais 1 mois après avoir écris cet article je n'ai toujours rien fait ...



Caroline Line 11/03/2011 09:53


Un beau jour, je me suis fait arponée par un beau jeune homme tout sourire qui oeuvrait pour AIDES.
On a discuté, beaucoup... Il m'a convaincue.
Depuis 4 ans, je donne chaque mois 6 euros. Ok, c'est pas grand chose mais c'est tjs 6 euros. Et si tout le monde fait pareil, ben au final ça permet de faire des choses, de progresser dans la
recherche.
De temps à autres je reçois le journal d'AIDES qui me sensibilise aux problématiques liées au SIDA, auxquelles je n'avais jamais pensé. Par exemple:la problématique des soins quand on est
séropositif et sans papier en France.
Bref, je suis fière à ma petite échelle de soutenir ceux qui se battent pour enrayer ce fléau.


La Brune 19/04/2011 19:42



Il faudrait que j'arrête de les éviter comme la peste et discuter un peu avec eux.



Laurent Raufaste 11/03/2011 04:32


En payant mes impots !


La Brune 19/04/2011 19:42



:)