Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 08:18

Il existe un moment dans la vie de tout collégiens ou lycéens où l’on se retrouve bien obligé de planifier nos prochaines 45 années. Ou au moins de déblayer le terrain pour ceux qui ont le malheur de ne pas savoir où se diriger.

 

C’est le moment où l’on nous envoie prendre un rendez-vous avec un conseiller d’orientation.

 

Le conseiller d’orientation, on se souvient que c’est celui qui est venu la semaine d’avant nous faire une présentation des filières existantes qui donnent l’impression d’avoir le choix de donner un sens à ta carrière. Généralement il rend cela tellement chiant que l’on projette même d’arrêter les études avant la fin de la journée.

 

Mais le fait est que, comme le moment est venu de cocher les cases sur la feuille d’inscription en vue d’un prochain passage en seconde, le conseiller est aujourd’hui de nouveau dans le collège. Chacun d’entre nous aura la chance de bénéficier d’un petit entretien individuel avec lui, pour qu’il lise dans la boule de cristal des stats vers où l’on devrait s’orienter pour ne pas avoir à le revoir les années suivantes.

 

C’est à mon tour.

Je m’avance vers le conseiller qui tient mes bulletins en mains. Je me dis qu’ils ont fait les choses bien au collège, mais qu’il n’aurait pas dû prendre cette peine. M’entendre dire que désolé mais vu le niveau catastrophique de mon bulletin, mieux vaudrait que j’aille tout de suite pointer à l’usine d’œufs ne me chantait guère.

 

J’étais en troisième et je n’ai pas obtenu mon brevet des collèges.

Ca c’est dit.

 

Le conseiller me demande tout d’abord ce que je veux faire. Je lui explique que je m’intéresse à la photo et à diverses choses qui ne plaisent pas bien à un conseiller d’orientation, car ça correspond pas tout le temps aux papiers qu’il à prévu sur les formations du lycée du coin.

Il fouille dans mes notes pour me trouver un avenir. Et c’est là qu’il tombe sur ma seule bonne moyenne du bulletin : 17 en technologie.

 

Ce 17 en techno à faillit faire basculer ma carrière. C’est ce jour là que j’aurais pu prendre le chemin des ateliers de mécano.

 

Faisant du vent avec mes vocations de photographe, le conseiller m’annonce que vu que j’étais douée en technologie, un parcours était tout tracé pour moi : TSA productique ou Technique des Système Automatisés. Et comme par hasard cette filière existe au lycée du coin.

 

Je rappelle qu’il me dit cela pile au moment où l’on était censé remplir la feuille d’inscription en seconde.

Le bougre.

 

J’ai reporté son choix sur la feuille d’inscription.

Heureusement que mon frère est tombé dessus, il me dit, écarlate : « tu veux te retrouver en bleu de travail dans la cour à boire des bières ? Non mais ça ne va pas ! »

 

Il rectifia lui-même le tir en m’inscrivant en ES sans me demander mon avis.

 

Je pense que je peux lui dire merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Melmelboo 18/05/2009 14:14

C'est tellement vrai xD

La Brune 20/05/2009 09:22


:)


Gossip Boy 15/05/2009 14:55

Coucou La Brune,

C'est clair qu'avant de s'attaquer aux problèmes de l'éducation nationale, il serait peut-être temps de réellement aider les élèves à s'orienter correctement. Avec du recule, je n'aurais sûrement pas fait les mêmes études si on m'avait clairement démontré que la branche dans laquelle je me dirigeais était bouchée, précaire et dépendante de l'économie (= Je veux dire par là que le secteur du tourisme et des loisirs ne prospère que lorsque l'économie est prospère).

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

La Brune 20/05/2009 09:25


Moi je me suis jetée dans la filière la plus bouchée ... en connaissance de cause. J'avais juste envie de m'éclater dans mes études.
La conseillère d'orientation que j'ai vu suite à ma première année, a essayait au bout de 10 minutes de me dire que La Poste c'était l'avenir.

Mieux vaut s'orienter tout seul quand même.


Didier+Guillion 14/05/2009 17:55

Un billet qui me rappelle plein de choses...
En Terminale, le conseiller d'orientation à commencé à me dire "Vous êtes en bac D (scientifique). Quand vous aurez manqué votre bac, vous allez tenter un BAC A (littéraire) alors voici les débouchés...." Et il a sorti ses fiches.
J'ai eut mon bac D sans problème.
Il faudrait éliminer ce genre d'incompétents.

La Brune 15/05/2009 01:36


Le conseiller d'orientation et ses fiches ... Un conseiller d'orientation est là pour boucher des trous et pour démotiver des élèves déjà sur le fil rasoir. Il faut
des psychologue du travail plutôt. Depuis ma rencontre avec l'un d'entre eux, je me suis totalement "décoincée".


Petite+Audrey 14/05/2009 16:03

moi j'ai fait TSA. C'était très sympa les cours de productique en bleu de travail (ton frère n'avait pas tord, pour les bières aussi).

La Brune 15/05/2009 01:38


Lorsque je les voyais dans la cour, ces deux filles entourées de toute leurs classes de beaux garçons musclés, je me disais
que j'aurais pu être l'une d'elles!


Line 14/05/2009 15:20

Des abrutis.. moi, on m'a conseillé de faire de la génétique (expliquant à la dame que mon grand père était aveugle et que j'étais très peinée)...
Tout en sachant que je détestais la chimie et qu'en conséquence je plafonnais à 7 de moyenne..
Ils sont redoutables d'efficacité et surtt d'objectivité.
J'aurais dû faire conseillère d'orientation, j'aurais ainsi eu le temps de soigner ma manicure

La Brune 15/05/2009 01:39


Les places sont chères. Imagines, c'est un travail que tu peux effectuer sans trop d'effort jusque très vieux!
Si un conseiller d'orientation passe par là ...