Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 14:39

Il est un moment toujours délicat lorsque l’on discute entre amis. C’est lorsque l’un d’entre eux demande l’air de rien : « il y aurait moyen que tu me fasses rentrer là où tu bosses ? ».

Aie. Ouille.

J’ai le choix entre perdre la tranquillité au boulot ou perdre un ami.

Introduire la familiarité sur le lieu de travail déséquilibre la petite bulle de politesse et de saine distance créée avec les autres employés.

 

Or, comme certains partagent leur pain avec leur prochain, je partage mes bons plans.

 

Une fois que l'on a marmonné une réponse positive, l’ami me ramène un cv, souvent fait en 3 minutes 52, voire plié en deux et déclare fièrement que ça y est, je peux le faire passer aux ressources humaines.

Croyant sans doute que l’affaire était à moitié dans la poche, il n’a pas jugé bon de faire une super candidature et se doute bien que la lettre de motivation n’est pas nécessaire car je me chargerais bien de faire sa plaidoirie à sa place.

 

Je me souviens avoir fait passer le CV d’une ancienne amie qui n’avait pas cru nécessaire de préciser son numéro de téléphone, un « tu te fous de ma gueule » des ressources humaines à suffit à avorter la candidature de celle-ci.  C’est à partir de là que commence la « décrédibilisation » (barbarisme, oui je sais) auprès de la RH.


... Personne qui ceci-dit détient tout de même les pleins pouvoirs face à notre propre future progression en interne.

 

Lorsque l’ami(e) est embauché(e), car ça arrive, c’est le moment où il faut le justifier auprès de tous les collègues :  « Ah, la nouvelle à la compta c’est ton amie il parait ? », et justifier tout tes collègues auprès d’elle « j’ai vu que tu discutais beaucoup avec l’autre nigaud de l’informatique. Je ne pensais pas que tu t’entendais bien avec ce genre de personne ».

 

Et puis il arrive que l’ami ai envie de partir en vacances et que n’ayant accumulé que 2 mois dans l’entreprise, il n’a pas de congés, il décide donc de démissionner, car hein, c’est bientôt l’été, et j’ai pris une location à Palavas.

 

A la bonne heure.

Te voilà catalogué auprès de toute ta boîte comme la personne qui fait rentrer ses potes qui ont besoin d’argent de poche.

 

Les collègues deviennent rarement des bons amis ...

... les amis deviennent rarement des bons collègues.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Brune - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Gossip Boy 09/05/2009 14:08

Coucou La Brune,

Je n'ai travaillé qu'une seule fois avec une amie... mais c'est un peu un cas à part puisqu'on a commencé par travailler ensemble, puis à bien se connaître, on n'a plus travaillé ensemble mais on est devenu amis et puis on a retravaillé ensemble pour une autre saison... Bref, tout c'est toujours super bien passé. Avec du recule, je pense quand même que toutes les amitiés ne sont pas aptes à vivre l'expérience du monde du travail. Effectivement, il est bon que certains mondes n'entrent jamais en contact les uns avec les autres.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

PS : C'est sûrement pour cette raison que mon entourage ne me propose pas que de postuler dans leur entreprise. ;-)

La Pompadour 09/05/2009 11:18

Ton post représente pour moi une vraie reconnaissance de mon statut de victime!
Je connais bien celà depuis quelques années et quelle plaie de voir défiler les connaissances d'amis au boulot..
Je ne proposerai plus jamais à quelqu'un de le faire entrer dans mon arène..sauf exceptions.
Les relations basiquement atones reposant sur l'empathie se transforment en du n'importe quoi..des malentendus (surtout quand la connaissance est un mec)..des suspicions..voire des ragots infondés sur la nature du lien que tu entretiens avec la dite personne. Surtout lorsque cette dernière s'évertue à entretenir le doute.
Je ne le conseille à personne, par expériences.
L'univers professionnel doit rester neutre..
A défaut, on s'expose à ce que la dite personne raconte tte votre vie et vos soucis aux collègues friands de médisance.
Ca peut vraiment devenir un cauchemard..
Merci la Brune !

La Brune 10/05/2009 15:01


De rien! J'anticipe le problème si un jour je trouve un "bon boulot". Là personne n'a envie de venir travailler avec moi!


Crystal 08/05/2009 21:13

bonjour,

Je suis tombée sur votre blog après avoir lu l'article sur vous dans Femme Actuelle. Je suis une canadienne (anglophone) qui habite en France depuis 3 ans, et chaque fois que j'ai un entretien de travail, j'ai les memes remarques "oh vous avez 27 ans et une expérience professionnelle...limitée". En effet, j'ai fait plusieurs petits boulots au canada pendant mes études à l'université, et une fois arrivée en France avec un BAC+3 en littérature anglaise et linguistique, je me suis retrouvée dans des postes de "formatrice en anglais"....maintenant que je veux m'éloigner de ça, impossible à cause de mon CV jugé trop banal ou manque d'expérience professionnelle. En France, il vous faut un diplome ou un certificat pour avoir n'importe quoi comme boulot et impossible de decrocher un poste si vous n'avez pas le diplome correspondant....je pense que je serai formatrice en anglais pendant un moment alors!

Bon tout ça pour dire que j'aime bien votre blog et j'espère que vous trouverez votre bonheur un jour!!

La Brune 09/05/2009 09:34


Et en plus en France on aime bien mettre les gens dans des petites cases et surtout ne pas tout chambouler ... Nous on aimerait partir travailler au Canada justement
voir si ça ne serait pas plus facile. Je connais des amis (peu) qui sans diplome, ont pu décrocher LE job de leurs rêves. Mais il faut pour cela tomber sur le bon employeur qui ne s'arrête pas
qu'au CV.

J'espère que vous trouverez un employeur plus réceptif!


Le Petit Nicolas (mais en Plus Grand) 08/05/2009 16:57

Et le Nico de sourire en pensant aux interrogations passées de sa brune, qui ne comprenait pas pourquoi "il n'était pas si enthousiaste que cela à l'idée de la faire rentrer à son boulot" ...